Gongs tibétains : à quoi servent-il ?

La guérison par le son est l’une des formes de guérison les plus anciennes et les plus naturelles connues de l’homme. Pendant des siècles et dans tous les pays et traditions, le son harmonieux a été utilisé comme un moyen d’apaiser l’esprit et les émotions. Dans certaines cultures orientales, il est depuis longtemps réalisé que les effets bénéfiques vont beaucoup plus loin qu’un simple sentiment de bien-être émotionnel. Les sons harmonieux ont également un effet curatif sur le corps au niveau cellulaire, surtout lorsqu’on parle de gongs tibétains !

Gongs tibétains: Histoire

L’histoire des gongs tibétains remonte à l’âge du bronze, environ 3500 avant JC. Ils ont été ainsi trouvés principalement en Mésopotamie, Birmanie, Chine, Java et Annam. Depuis l’époque de Bouddha en 600 avant JC, tous les gongs chinois sacrés ont été inscrits avec «Tai Loi» qui signifie «le bonheur est arrivé». La rumeur veut que les anciens gongs sacrés comprenaient des morceaux de météorites tombées du ciel, balayant l’obscurité en apportant la lumière.

Ainsi, certaines des anciennes utilisations du gong tibétain comprennent:

  • la méditation,
  • guérison,
  • initiation,
  • communication
  • cérémonies
  • l’exorcisme des esprits négatifs.

En 1790, on a utilisé pour la première fois des gongs tibétains, dans les orchestres européens. D’ailleurs, on peut encore les trouver aujourd’hui dans ces orchestres.

Qu’est ce qu’un gong tibétain et à quoi sert-il ?

Le gong tibétain est un instrument sonore produisant de nombreuses harmoniques à partir de sa note fondamentale. Lorsqu’il est joué, il produit le son primordial et original ‘Om’, qui est extrêmement puissant et curatif pour l’oreille humaine. Jouer et écouter des gongs tibétains concerne la résolution spirituelle, physique et émotionnelle. En effet, ces sons ouvrent des portes et des fenêtres à l’âme et à l’Univers. ils permettent aussi de se déplacer autour des énergies universelles, pour entrer dans une dimension spirituelle.

Le gong tibétain est une passerelle psycho-acoustique vers des états de conscience et de conscience accrus. C’est en effet un outil idéal pour réduire le stress, stimuler le système glandulaire et briser les blocages émotionnels. Joués avec habileté, les gongs tibétains stimulent et font résonner simultanément toutes les cellules du corps humain et recalibrent le système nerveux parasympathique.

Le Gong tibétain génère de puissantes ondulations sonores multidimensionnelles. Celles-ci se transforment en vagues et baignent tout votre corps dans des courants sonores. Ceux-ci ont été décrits comme un autre monde, rythmiques, générant un sentiment d’être en vacances, insondables, purifiants, magiques, sucrés.

Les caractéristiques des gongs tibétains ?

Le gong tibétain est un instrument à percussion de hauteur définie ou indéfinie, sous la forme d’une plaque métallique généralement en laiton ou en bronze, et est de deux types; suspendu (vertical) ou au repos (horizontal). Il est soit plat avec un son clair, convexe avec une paroi souple, ou convexe avec une paroi solide.

Aujourd’hui, on appelle la formule d’alliage d’un gong B-20, ce qui signifie 80% de cuivre et 20% d’étain.

Les fabricants de Gong utilisent une recette d’alliage. Celle ci peut contenir 70-80% de cuivre et 20-30% d’étain, avec l’ajout d’argent, de plomb, de nickel, de fer, de zinc ou de météorite selon la tradition de la fabrication du gong. Le gong tibétain est un porte-bonheur selon plusieurs civilisations. D’ailleurs, toucher un gong est censé apporter le bonheur, la bonne santé et la force à une personne.

(39)